Iles et Odyssée du 12 au 26 juillet 2020

Véritable expédition maritime à bord d'un voilier scientifique breton, pour observer les dauphins et autres cétacés ! Voir descriptif détaillé

Iles et Odyssée du 12 au 26 juillet 2020

Véritable expédition maritime à bord d'un voilier scientifique breton, pour observer les dauphins et autres cétacés ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Journal de bord des explorateurs partis à la conquête des Iles de la mer d’Iroise sur l’expédition du 12 au 26 juillet 2020. Ici sont renseignés leurs missions et leurs aventures.

Vous y trouverez dans les différents onglets :

  • Le programme scientifique des deux séjours
  • Le journal de bord écrit par les jeunes de la semaine 1, du 12 au 19 juillet
  • Le journal de bord écrit par les jeunes de la semaine 2, du 19 au 26 juillet
  • Le bilan des observations

Toutes les photos de l’aventure sont visibles ici : http://www.osi-photos.org/thumbnail...

Le Journal de Bord

Science

Cadre Scientifique

Les données sont utiles pour de nombreux laboratoires de sciences, elles sont utilisées pour le suivi des espèces dans les régions étudiées tout autour du monde. Les données faite en mer d’Iroise sont en particulier utile pour le pôle recherche d’Océanopolis et pour le parc marin de la mer d’Iroise pour connaître et gérer les populations sédentaires de cétacés qui y vivent.
L’ensemble des données réaliser sur plusieurs années permet de comprendre l’évolution et le comportement des populations sédentaires de dauphins de la mer d’Iroise, et permettent également et surveiller les espèces migratoires.

Les missions

Iles et odyssées – Séjours spécial cétacés

  • Cétacé 1 : Observation opportuniste des mammifères et de la faune.
  • Cétacé 2 : Observations assidues des cétacés

Au cours des différents trajets en bateau, il sera possible de rencontrer plusieurs espèces de mammifère marin ou d’autre espèce de la macro faune, ou encore des déchets ….
Il faudra être vigilent et observateur pour les voir. Ainsi les observations seront organisés par quart, c’est à dire que les participants se relayeront de manière à avoir un observation continue de le mer et ainsi être sur de quadriller la zone ciblé de toute les rencontres possibles.

Les observations à rapporter :

  • Toute faunes marines (cétacés, requins, raies, tortues, poisson, phoque, etc…)
  • Le macro plancton (méduse)
  • Les macrodéchets
  • Le matériels humains (engin de pêche) à la dérive

Le comportement du bateau
Il est possible de se rapprocher de l’objet à observer, s’il s’agit de cétacé, phoque ou requin on adoptera un comportement qui respecte les règles de whale-watching défini dans le protocole sur les observations assidues de mammifères marins.

Le protocole cétacé

De manière générale on adoptera un comportement qui ne perturbe pas le déplacement ni la vie de animaux observés. On réalise une observation en milieu naturel, et pour qu’elle ait de la valeur il faut que l’animal ait un comportement naturel non perturbé par notre présence.

Approche

PNG
L’idée est d’arriver sur une trajectoire parallèle à l’animal.
On fait donc route pour se rapprocher de l’animal en arrondissant la trajectoire jusqu’à arriver parallèle à celle de l’animal.

A partir de 300m, il faut modifier son cap et venir parallèle. Si on allait droit sur l’animal à cette distance, il prendrait peur et fuirait.

On n’approchera pas à moins de :

  • 100m pour les baleines
  • 50m pour les dauphins






Quelques règles à respecter
La mer est l’environnement naturel du cétacé, nous somme chez lui et il a parfaitement conscience de notre présence. On veillera donc à adopter un comportement non stressant pour l’animal et qui ne perturbe pas ses habitudes.

  • Si moteur, garder un régime constant (pas de variation brusque ou changement de régime moteur)
  • Rester raisonnablement silencieux (pas crier, ni faire de bruit en tapant sur la coque)
  • Ne pas se mettre derrière (sensation d’être poursuivit), ni devant (ça l’oblige à changer sa route).
  • Ne pas se mettre à l’eau ni nager avec eux.
  • Ne pas tenter de les toucher.

Enregistrement des observations

Toutes les observations sont renseigné in fine sur une application dédié : « obsenmer ».

PNG - 301.5 ko

En direct les observations sont transcrite rapidement sur un fiche d’observations et reporté une fois à terre sur l’application.

Fiche d’observation cétacé :

PNG - 18.4 ko

Semaine 1

Dimanche 12 Juillet 2020 - arrivé au bateau

  • Line : J’étais très contente d’arriver, de découvrir le bateau et les personnes avec qui j’allais faire le séjour. Nous avons fait une salade de tomate et de concombre .
  • Achille :J’ai fait à manger et c’était facile, j’ai préparé des tomates et des concombres.
  • Nathanaël je ne suis pas étonné du cadre de l’ambiance car j’avais cette idée en tête
  • Olivier : Nous sommes arrivés le soir, le repas était prêt grâce à mes camarades. le bateau fait 10 m de long et l’intérieur est tout en bois.
  • Marie : En arrivant à Brest, il faisait très beau, ce qui laisse augurer une belle semaine de voile.
  • Raphaël : J’étais surpris de la capacité à loger 8 personnes et la capacité à garder de la nourriture stockée dans les meubles. Il y avait déjà des gens quand je suis arrivé. Nous voyons déjà un goéland qui était près du voilier.

JPEGJPEG

Lundi 13 Juillet - Départ en expé

Aujourd’hui, à 8h30 nous avons pris un petit déjeuner puis nous avons appris à utiliser un voilier, au début en utilisant le moteur pour sortir du port, puis au large à hisser les voiles puis à diriger le bateau grâce à la barre.

11h10 Nous sommes sortis de la rade de Brest.

Vers 14h nous avons longés la côte.Nous avons vu à un moment une masse d’oiseaux ! c’était des fous de bassan. Nous nous sommes rapprochés de ces oiseaux jusqu’à voir des dauphins communs. Ils étaient au moins 10 !

Puis, nous avons continué notre route jusqu’à se rapprocher d’îles avec des rochers, où nous avons vu des phoques gris.

En fin d’après-midi, en voyant autant d’oiseaux volés dans le ciel, nous avons eu l’idée de pêcher, résultat 4 maquereaux pêchés !

Nous avons mouillé l’ancre en pleine nature à côté de l’île de beniguet .

JPEGJPEGJPEG

Mardi 14 Juillet - L’île de Moléne

On s’est levé à 9h, et contrairement à hier il faisait nuageux.
Un peu après, nous avons vu 5 grands dauphins.

Nous avons fait la route pour aller à Molène à 11h. Puis quand nous sommes arrivés, nous avons mangé après 13h30, on a fait le tour de l’île, nous avons appris grâce à une rencontre d’une agente du parc l’organisation du parc naturel marin de l’Iroise, sa faune et sa flore.

A 17h15 sur une plage de sable fin nous avons goûté, puis nous avons été prévenus que notre bateau a dérapé.

A 18h10 départ de Molène on est arrivé à 19h30 au port de Lanildut. Après avoir fait sa toilette on a vu un maquereau sur le pont on l’a relâché et un phoque l’a attrapé pour le manger.

JPEGJPEGJPEG

Mercredi 15 Juillet - les dauphins de l’île de Beniguet

Ce matin le temps était couvert et pluvieux si bien que nous sommes restés dans le bateau pour apprendre avec Arnaud à se repérer sur une carte et à comprendre le phénomène des marées.
Ensuite, nous avons visité le musée de l’algue qui nous présente l’exploitation des laminaires et leur utilisation notamment au niveau alimentaire. Du port de Lanildut, nous avons vu les bateaux remplis d’algues se faire décharger dans des camions.

Après le pique-nique au bateau, nous avons eu la visite de l’autre groupe d’OSI venu plonger dans l’aber Ildut.

En début d’après-midi, nous avons repris la mer en direction de Molène et avons réalisé un transect. Pendant une heure, chaque binôme scrute l’horizon aux jumelles. Nous avons vu des fous de Bassan qui chassaient en se laissant tomber en piqué, des sternes, des goélands argentés, des cormorans...

Vers 17h, un groupe d’au moins 5 grands dauphins est venu jouer à l’étrave du voilier, à la grande joie des enfants. En s’allongeant sur le pont, on pouvait presque les toucher ! Nous avons préparé le repas devant l’ile de Beniguet. Comme le bateau tanguait trop au mouillage pour y passer la nuit, nous sommes retournés au continent pour mouiller au Trezhir, dans l’anse de Berthaume.

Durant le trajet, nous avons croisés un bateau furtif de l’armée, un trimaran de compétition ainsi qu’une reproduction d’embarcation Viking ! Un joli coucher de soleil jaune et rose nous invite au repos.
Marie

JPEGJPEGJPEG


Jeudi 16 Juillet - les goélands de la baie du Trez hir

Après un réveil tardif et un petit déjeuner , nous avons appris les allures de navigations.

Nous sommes partis à 11h20 vers la baie du Trez hir.
Sur les falaises nous avons observer des goélands argentés, des goélands marins, des grands cormorans, des plongeons. Le spectacles du paysage de falaises très découpés est impressionnant.

Après le déjeuner dans la baie Pen hir, nous avons appris à faire des nœuds de marin.
L’après midi nous avons appris nous situer sur la carte à partie des informations du GPS.

Nous sommes allés au port de Camaret pour la nuit.

JPEGJPEGJPEG

Vendredi 17 Juillet - retour à Brest

Ce matin, nous avons découvert dans un recoin du port de Camaret, un important regroupement d’une centaine de grosses araignées de mer, malheureusement impropres à la consommation car en train de muer. Après un bon petit déjeuner de crêpes, nous avons fait une randonnée de 10 km sur le sentier du littoral. La lande à bruyère était très fleurie, teintée de rose, jaune, blanc et surplombant la mer et le ciel bleu.

Nous avons visité le Fort Vauban et des blockhaus qui, à leur époque respective, ont protégé la rade de Brest. Le son de la cornemuse a retenti lorsque nous sommes arrivés devant la croix de Lorraine offerte aux marins engagés dans la Résistance. En continuant notre promenade, nous sommes passés à côté d’alignements de mégalithes érigés il y a 4500 ans. Vers 14h, nous quittions le port de Camaret pour rejoindre Brest au moteur faute de vent. Après un bon goûter, nous avons préparé la restitution de notre stage pour l’autre groupe d’OSI qui aura lieu demain à Océanopolis. Nous avons remercié et salué Arnaud notre skipper qui retournait dans sa famille.

JPEGJPEGJPEG

Samedi 18 Juillet - Océanopolis et retransmission

Aujourd’hui au port de Brest on est allée à Océanopolis, un musée océanographique et le plus grand aquarium d’Europe. On y a vu des animaux et végétaux de toutes les parties du mondes.

En fin d’après-midi on a ensuite fait les retransmissions. Le groupe de plongée nous a rejoint sur les quais du port ou l’on à montré au public toutes nos observations scientifiques de la semaine.

C’est la fin de notre magnifique aventure, ou nous avons été en expédition en mer pour voir pleins de dauphins et autres animaux marin, nous rentrons demain chez nous, et une autre équipe fera des observations complémentaires la semaine suivante.

JPEGJPEGJPEG

Semaine 2

Dimanche 19 Juillet - Arrivé de la nouvelle équipe, découverte du bateau

Tout d’abord, nous découvrons le bateau « O’taquet » dans lequel nous nous sommes installés par binômes dans chaque couchette. Après avoir appris à faire le nœud de taquet, nous avons essayé nos gilets de sauvetage. Ensuite, nous nous sommes détendus en jouant au Président (un jeu de cartes). Nous avons également planifié les repas ainsi que leur préparation. Et c’est en mangeant de délicieuses pâtes à la carbonara que se termine cette première journée à bord du voilier !

JPEG

Lundi 20 Juillet - Des dauphins sur la route de Lanildut

A 9h40 nous avons quitté le port de Brest afin de rejoindre le sud de l’archipel de Molène. A la sortie du port, nous avons appris à hisser la grande voile ainsi que le génois. Célia a commencé à la barre puis nous avons régulièrement tourné pendant le trajet. Nous avons appris à repérer et à comprendre le balisage pour naviguer en sécurité. Avec l’aide de la marée descendante nous sommes sortis du goulet. Suite à cela nous nous sommes dirigé vers la balise des pierres noires qui marque le sud de l’archipel de Molène. Avant de commencer nos observations scientifiques, nous avons déjeuné en mer. Pendant une heure et demie nous avons observé la faune à la recherche de cétacés, d’oiseaux ou de mammifères marins. Durant cet effort d’observation scientifique nous avons eu la chance de voir 6 dauphins séparés en deux groupes qui se sont approchés du bateau au sud de l’île de Quemenès. Nous les avons identifiés comme étant des grands dauphins grâce à des critères d’observation . Nous avons également observé différentes espèces d’oiseaux.

Après ces moments d’éblouissement général, le vent a forci et après avoir réduit la grand voile nous avons traversé une zone plutôt agitée. Nous avons fait des charades et énigmes pour nous détourner l’esprit du mal de mer ambiant. Puis nous nous sommes mis à l’abri pour la nuit au port de Lanildut.

JPEGJPEGJPEG

Mardi 21 Juillet - Les phoques de l’archipel de molène

Pour démarer une autre super journée, nous partons à 9h20 de Lanildut pour nous diriger vers le Sud de l’archipel de Molène. Tout en naviguant, nous observons et identifions les balises de repérage, puis nous arrivons au niveau d’une balise marquant la limite Est de l’archipel. Non loin d’ici, nous voyons une formation organisée de fous de bassan : 9 adultes volaient en V tandis que 4 jeunes suivaient. À partir de là, nous commençons une veille active à la recherche d’animaux marins (phoques, dauphins, oiseaux divers...) et, coup de chance, nous apercevons d’abord 1 premier phoque étalé sur un rocher (vers 10h30), bientôt suivi de 3 autres et enfin d’un dernier (le soir, nous avons réussi à les identifier comme étant, pour certains, des phoques gris et pour un, peut-être un phoque veau-marin). Après avoir beaucoup naviguer dans l’après-midi, nous nous installons le soir au port de Douarnenez et nous nous couchons pour récupérer après un bon repas.

JPEGJPEGJPEG

Mercredi 22 Juillet - Cartographie en baie Douarnenez

Ce matin nous sommes allés au musée de la pêche à Douarnenez. Son port a été l’un des premiers ports sardiniers de France. Nous y avons appris l’évolution du matériel et des bateaux mais aussi l’importance des différents métiers autour de la pêche à la sardine ( de la tenancière de bistrot aux métiers de la conserverie en passant par le marin).

Avant le repas, Arnaud nous a initié à la cartographie et aux allures du vent. Puis nous avons largué les amarres en direction du Nord de la baie de Douarnenez, sur Le Cap de la chèvre. L’effort d’observation ayant été plutôt court, nous nous sommes entraînés à nous situer sur la carte à l’aide du GPS et de la triangulation. Ensuite nous avons mouillé dans une petite anse et sommes allés explorer la presque-île. Très bon moment dans un décor dépaysant (bruyère, falaise abrupte et mer turquoise).

Après le repas nous ferons du matelotage, c’est à dire faire des nœuds.

JPEGJPEGJPEG

Jeudi 23 Juillet - Marée et maquereaux

Ce matin, nous partons à 11h, après nous êtres bien reposés. Nous avons suivi un cours sur les marées. Le vent étant tombé, nous avons fait une partie du trajet grâce au moteur et sous quelques averses. Après de nombreuses tentatives de pêches infructueuses, nous avons attrapés, vers 12h, le premier maquereau de la semaine. Sarah, Lili, Esteban et Louise - Mai ont décapité et vidé le poisson. Nous avons ensuite pu naviguer grâce au vent jusqu’à Pen-Hir où nous avons mangé. Ensuite, pendant le trajet, en direction de la pointe Saint Mathieu, nous avons fait beaucoup de cartographie. Vers 17h15, un deuxième maquereau est venu se prendre sur la ligne de pêche. Une fois arrivé à destination, nous nous sommes dirigés vers Camaret et nous avons appris à mettre le spi. Malheureusement, nous n’avons pas eu l’opportunité de faire des observations scientifiques. Le soir nous avons dégusté une bonne rillettes de maquereaux.

JPEGJPEGJPEG

Vendredi 24 Juillet - Retour à Brest

En début de journée, nous nous sommes promenés sur la pointe du Groin sur la presqu’île de Crozon. Nous y avons admiré la flore des landes, recouvrant les bunkers et cratères d’obus, vestiges de la 2nd guerre mondiale. Suite à cela nous sommes allés voir les menhirs de Lagatjar.

En redescendant vers le port nous nous sommes arrêtés sur une plage à marée basse afin de suivre un cours d’écologie d’Anne sur l’adaptation des espèces littorales en fonction des marées. Avant le repas nous avons visité la chapelle des marins de Camaret.

A 15h10 nous avons quitté le port de Camaret afin d’utiliser les courants marins pour retourner à Brest.

Samedi 25 Juillet - Rangement et retransmission

Ca y est, c’est la fin de notre expeditions, il nous faut maintenant ranger le bateau, le matériel et faire le bilan.
La météo étant mauvaise nous n’avons pas pu faire de retransmission dehors avec du public. Alors on a compilé une vidéo qui raconte tout notre séjour.

Bilan

Bilan des observations des deux expéditions Iles et Odyssée du 12 au 26 juillet 2020

Observation quantitative

Observation de la semaine 1
Dateespècenombre
13 juillet Dauphin commun 6
13 juillet Phoque gris 2
14 juillet Grand dauphin 3
14 juillet Phoque gris 1
15 juillet Grand dauphin 8
Observation de la semaine 2
Dateespècenombre
20 juillet Grand Dauphin de l’indo-pacifique 6

Bilan total

  • Total espèces observés 4
  • Total individus observés : 26

Carte des observations

PNG - 2 Mo

Nos partenaires

Voir également