Envoyer à un ami

Dauphins des Archipels - du 08 au 15 aout 2021

Un séjour en itinérance en Bretagne permettant d'explorer la faune marine aux alentour des iles et îlots du Golfe Normand-Breton. Voir descriptif détaillé

Dauphins des Archipels - du 08 au 15 aout 2021

Un séjour en itinérance en Bretagne permettant d'explorer la faune marine aux alentour des iles et îlots du Golfe Normand-Breton. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos actions > Journaux de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > Dauphins des Archipels - du 08 au 15 aout 2021

Ajouter à ma liste de souhait

Introduction

Les ilots que nous allons prospectés sont des ilots rocheux qui servent de refuge à une biodiversité riche, propice aux dauphins. Nous allons apprendre à observer et récolter des informations sur les mammifères marins en limitant le dérangement des animaux.

Le Journal de Bord

Démarrage du séjour

Dimanche 8 aout 2021

Après l’arrivée et l’accueil à Saint-Malo par notre éducateur Gaspard, nous sommes allés récupérer le matériel scientifique. Entre deux averses, nous avons pu se promener dans le centre de Saint-Malo et déguster nos premières glaces et crêpe du séjour.

Nous sommes ensuite allé acheter de quoi faire des galettes pour le soir. Puis direction Pleurtuit pour passer la nuit chez les parents d’Anne ; Édouard et Odile. Merci pour leur accueil !

Mais avant ça, détour par la cale de Jouvente pour repérer le ponton duquel nous allons embarquer demain. Nous en avons profité pour réaliser les auto-tests sur les rochers et s’initier au Skull.

Pour terminer la journée, découverte de la maison atypique de par ces échelles où nous dormons ce soir avant la dégustation de nos galettes.

Petite douche et bon dodo avant de partir en mer demain !

Lundi 9 aout 2021

Nous nous sommes levés de bonne heure pour récupérer le drive de ravitaillement à Saint-Malo. Une fois revenu nous avons petit déjeuner puis démarrage de la journée par l’apprentissage de l’utilisation du carnet de bord sinon pas de nouvelles !

Pendant que nous faisions un petit jeu de société Gaspard s’occupait de la partie moins fun : vérification du matériel scientifique, test du matériel, vérification des batteries et fonctionnalité tablette. Promis la prochaine fois on aide !

Ensuite préparation de la salade de riz qui nous servira également d’entrée pour le diner.

Comme le bateau n’arrivait que vers 16h nous avons repris notre partie de jeu, cette fois-ci avec Gaspard et au soleil en plus !

Puis enfin message de Franck, le skipper, nous avons pu nous rendre à la Cale pour charger le bateau. Il faut avouer que nous nous attendions à un voilier un peu plus grand quand même… Néanmoins, l’optimisation de la place dans le bateau est remarquable !

Évidemment la pluie ne nous a pas épargné pile au moment de partir. Puis, le départ. Il était alors 18h45, malheureusement le courant était contre nous et le petit moteur de notre bateau ne suffisait pas pour atteindre le barrage de la Rance à l’heure. Donc pause au mouillage après 200 mètres, faux départ. Cette fois c’est bon et de justesse nous passons la première partie de l’écluse.

Puis direction le port des Sablons pour y passer la nuit. Bon inutile de vous le dire nous n’avons pas eu le temps de voir de dauphins mais des mouettes rieuses, des grands cormorans et goélands argentés. Amarrage au port puis pâtes carbonara avant d’entamer notre première nuit dans le voilier.

Mardi 10 aout 2021

Ce matin, nous avons fait une petite grasse matinée, puis nous avons pu nous doucher au port. Nous avons pris un petit déjeuner rapide pour ensuite apprendre l’appareillage du bateau grâce aux explications de Franck . Lorsque le bateau a été prêt nous sommes partis du port. Nous avons fait 5h30 de trajet vers Chausey. Franck, Gaspard et Emma ont fait une sieste à tour de rôle.

Pendant ce long trajet, nous avons découvert les secousses et ainsi le mal de mer pour Océane et Emma. à l’inverse, Guenaëlle tient la barre et dirige le bateau avec succès pendant la moitié du trajet. Nous avons aussi fait une veille attentive sans avoir aperçu de cétacés mais nous avons pu découvrir l’avifaune marine. Nous sommes arrivé à Chausey à 16h30 et avons mis l’ancre à mer. Nous avons concocté une salade de quinoa pour un déjeuner un peu tardif. Nous sommes ensuite repartis à 18h, cap sur Granville.

Après un shooting photos oiseaux et méduses, nous arrivons vers 20h30 à Granville, la cité ensoleillée. Nous nous sommes accosté à un ponton visiteur. À cause de notre arrivée tardive, la capitainerie fut fermée et nous n’avons pas pu avoir les codes d’accès aux sanitaires. Gentiment, une dame a bien voulu nous les partager. Après avoir organisé le voilier nous avons visité le centre de Granville. Nous sommes tombés sur une façade de casino historique.

Puis nous avons fait un atelier photo avec comme modèle le coucher de soleil. Nous sommes tranquillement rentré au bateau pour préparer du chili sans riz car il se faisait tard et nous ne pouvions attendre pour manger. Après ce délicieux repas nous nous sommes lavé les dents et au lit, les plus courageux ont pu profiter d’une lecture nocturne.

Mercredi 11 aout 2021

Nous avons pu faire grasse matinée de nouveau ce matin à Granville. Nous avons profité d’être au port pour prendre une douche matinale et faire la vaisselle sur terre ferme. Nous sommes partis de Granville à 11h direction Cancale. Sur le trajet, Gaspard nous a faits un cours particulier sur l’avifaune marine, qui s’est avérée utile puisque nous avons croisé un petit groupe de guillemots de trois posés sur l’eau dont Guenaëlle a filmé la conversation. Ensuite, nous avons croisé une parade de beaux bateaux sur notre trajet. Pour le repas de midi, Gaspard nous a concocté un délicieux guacamole maison et des spaghettis courgettes à la crème.

Arrivés à Cancale nous faisons le tour de la Cancalaise, si vous ne savez pas, c’est une basquine qui drague les fonds de la baie du Mont pour pêcher les huitres plates. Nous avons fait une tentative d’accrochage à une bouée à plusieurs reprises sans succès à la voile, donc nous avons terminé par mettre le moteur et avons réussi à nous mouiller pour profiter de la baie.

Nous avons profité de la belle vue pour gouter un mélange de pain au lait et kit kat. Après cet arrêt, cap sur Chausey pour y passer la nuit.

Durant la navigation nous avons fait une pause bataille et discothèque à l’intérieur du bateau, victoire pour Emma, tout en continuant la navigation. Nous avons fait ce trajet à la voile, malgré plusieurs veilles attentives et une leçon sur les observations des Cétacés, nous n’avons aperçu aucun aileron à l’horizon, néanmoins une mer d’huile.

Lorsque nous sommes arrivés à Chausey, car il n’y a pas de port, nous avons dû accoster un bateau mouillé à une bouée de la baie, se trouvant ainsi des voisins sympathiques.

Nous avons ensuite du faire la vaisselle du midi et la préparation du repas devant un coucher de soleil grandiose.

Nous avons ainsi dégusté un bon taboulé cuisiné par Guenaëlle et Gaspard. Nous nous sommes couché tôt car nous avions prévu de se lever à 6h le lendemain pour voir la marée et l’estran.

Jeudi 12 aout 2021

Contrairement aux jours précédents, lever 6h pour voir les bateaux échoués sur leur quille. Nous nous sommes rendormis jusqu’à 7h45, et puis avons accosté Chausey. Nous avons profité du paysage sauvage et calme lors d’une petite promenade matinale et nous sommes posés près de la plage avec vue sur mer pour petit déjeuner en attendant que Franck gonfle l’annexe pour nous rejoindre.

Lorsque nous avons été réunis, nous sommes allés prendre des boissons chaudes à l’abri face à la mer pour se reposer et profiter des toilettes. Ensuite, nous avons effectué deux allers-retours navettes au bord de l’annexe pour remonter à bord du voilier.

Quand l’annexe a été dégonflé et que nous avons enlevé tout sable du voilier, nous sommes partis vers le plateau des Minquiers, nous avons eu une mer d’huile, un ciel dégagé et un grand soleil mais pas de vent ! Nous avons démarré une veille attentive qui a duré presque une heure pour enfin apercevoir notre premier dauphin : un grand dauphin solitaire adulte qui s’alimentait en sondant. Nous avons continué notre route pour ne pas le déranger car ce dernier s’éloigner. Nous avons continué la navigation sous un soleil de plomb. Tout en continuant de naviguer, Océane et Guenaëlle ont réalisé la vaisselle et Gaspard et Emma ont préparé le repas du midi. Nous avons déposé l’ancre dans les fonds marins pour se préparer à manger.

Alors que nous nous apprêtions à se mettre à table, un groupe de grands dauphins subadultes surgirent à la surface de l’eau. Nous nous sommes arrêtés pour les photographier afin d’essayer de les identifier. Ensuite, nous avons dégusté un melon, une salade de concombres et une salade de thon à l’intérieur du bateau à cause de la chaleur étouffante. Afin de digérer, nous avons effectué une petite pause madeleine et café accompagné par un débat sur l’adolescence.

Après s’être reposé, nous partons et levons l’ancre pour rejoindre St Malo. Sur la route, nous avons recroisé 2 fois les dauphins, d’autres subadultes mais aussi une mère avec son petit. Nous les avons observés entrain de chasse en cercle, mais ils sont aussi venus à l’étrave du bateau nous faire un petit coucou.

Sensations fortes pour Emma, frissons pour Guenaelle, émerveillement pour Océane, et fierté pour Gaspard car il nous avait prédit que l’on verrait les grands dauphins près des Minquiers aujourd’hui ! En plus des dauphins, nous avons pu observer deux fous de bassan majestueux.

Nous avons aidé Franck à installer le spi pour la première fois sur le voilier pour essayer de prendre de la vitesse car le vent est faible voire inexistant. Malgré cet essai de gagner de la vitesse, nous n’avons pas avancé beaucoup plus, nous étions à 2 noeuds ce qui correspond à a peu près 4 km/h. Nous nous sommes donc replié sur le moteur pour espérer d’arriver avant la nuit au port de saint-Malo. Une deuxième bataille a été joué entre Guenaëlle et Océane, qui a décrochée la victoire.

Vendredi 13 aout 2021

Après une petite grasse matinée bien méritée, nous nous sommes douchés et avons pris le petit déjeuner, il y avait même des croissants.

Puis promenade dans « La cité » qui ne se trouve pas loin du port et où se trouve la tour Solidor.

Dès le retour au bateau, nous nous sommes lancées dans la préparation d’une très bonne salade de quinoa qui a ensuite été suivie par la dégustation d’un kouign-amann.

Nous sommes ensuite partis assez rapidement pour pouvoir partir avant que la marée ne soit trop basse et que la sortie du port ne devienne impossible.

Après quelques centaines de mètres, arrêt au mouillage près de la tour Solidor à côté d’une plage où nous avons fait un temps calme et profité du beau temps.

Jeune grisard proche de l’eau (c’est un jeune goéland argenté !)

Ce moment détente terminé, nous nous sommes dirigés vers le barrage de la Rance pour repasser l’écluse que nous avions passés au début du séjour puis avons remonté la Rance pour aller au mouillage à Saint-Suliac afin d’y passer la nuit.

Dahl de lentilles corail, un peu de musique, atelier photographie de nuit et dodo.

Nos partenaires

Voir également