Envoyer à un ami

Dauphins des archipels - 15 au 22 aout 2021

Un séjour en itinérance en Bretagne permettant d'explorer la faune marine aux alentour des îles et îlots du Golfe Normand-Breton. Voir descriptif détaillé

Dauphins des archipels - 15 au 22 aout 2021

Un séjour en itinérance en Bretagne permettant d'explorer la faune marine aux alentour des îles et îlots du Golfe Normand-Breton. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Accueil > Nos actions > Journaux de Bord des Opérations > Vacances Scientifiques > Dauphins des archipels - 15 au 22 aout 2021

Ajouter à ma liste de souhait

Introduction

Les ilots que nous allons prospectés sont des ilots rocheux qui servent de refuge à une biodiversité riche, propice aux dauphins. Nous allons apprendre à observer et récolter des informations sur les mammifères marins en limitant le dérangement des animaux.

Le Journal de Bord

Démarrage du séjour

Dimanche 15 aout 2021

Nous sommes tous arrivés entre 15h et 16h30 sur St Malo, accueillis par notre éducateur Gaspard. Il nous a invité à rejoindre le voilier et à découvrir le lieu sur lequel nous allons passer la semaine. Après une première visite du bateau et la répartition des couchettes, nous établissons la fiche des règles de vies tous ensemble selon les besoins et attentes de chacuns.

Ensuite nous avons joué à un jeu de plateau pour dynamiser le groupe.

À l’arrivée de Franck, le skipper, nous découvrons davantage tout le matériel nécessaire à la navigation en mer (comme les cartes marines ou la règle de Cras) et les spécificités du voilier.

Mais il commence à être tard, après avoir mangé une salade autour de laquelle nous avons fait connaissance, nous faisons la vaisselle et nous allons nous coucher.

Signé Mathilde

Lundi 16 aout 2021

Après notre première nuit à bord du voilier, nous nous sommes levé pas trop tard pour récupérer le drive de ravitaillement assez conséquent puisque nous sommes tout de même 7 à manger. Une fois les courses bien réparties dans les différentes malles et étagères pour optimiser l’espace au maximum, nous avons déjeuné copieusement.

Ensuite nous sommes allés à la capitainerie du port afin de prendre une bonne douche pour commencer la journée. Puis, Franck nous a appris la sécurité à bord du voilier, nous avons fait quelques exercices de navigation comme dresser la grande voile.

Nous avons ensuite effectué une balade intra-muros et sur les remparts pour aller observer l’état de la mer.

Nous avons profité de cette petite escapade pour acheter les quelques vivres qui nous manquaient. Pour finir la matinée nous avons préparé une bonne salade de riz mangée assez rapidement pour pouvoir ensuite préparer le voilier pour partir en mer. Une fois la vérification de tout le matériel et les dernières explications, ça y est, nous sommes prêts pour notre première sortie en mer !

Pour sortir du port nous avons emprunté l’écluse du port Vauban, c’était d’ailleurs assez impressionnant.

Puis nous avons navigué quelque temps mais nous sommes retournés au port des Sablons de St Malo pour passer la nuit car la mer était bien trop agitée et le vent soufflait fort.

Durant notre navigation nous avons croisé le Renard, une réplique du voilier utilisé par le corsaire malouin Robert Surcouf.

Nous voici en pleine action sur l’eau !

Mais pour trouver une place dans le port avec le vent, un voilier de 12 mètres et un équipage encore bien débutant ça a été un petit peu compliqué , c’est grâce à Franck et son expérience que l’amarre c’est faite sans trop de difficulté. Une fois changé, Gaspard nous a présenté une partie du matériel scientifique afin de nous assurer une bonne prise en main sur le terrain !

Sieste générale, préparation d’un bon repas chaud et coucher tôt car réveil tôt demain pour essayer d’atteindre Jersey.

Signé Ninon

Mardi 17 aout 2021

« J’ai besoin d’une troisième personne ! » furent les premières paroles de Franck entendu par Najm, Raph, et Côme à 6h45, à 7h nous étions en mer, direction : Jersey. Le soleil se levait au fur et à mesure que nous avancions, le vent avec, parfait pour une prise en main avec l’appareil photo.

Najm démarre la navigation, passe la barre à Raphaël, puis a Ninon etc…

Chez Najm et Côme, le mal de mer se fait sentir à cause de la mer qui s’agitait. Ils se couchèrent, Franck a mis un coussin et un duvet pour Côme et l’épaule de Gaspard pour Najm, qui fut attristé car il changea de place le laissant sans
coussin !!!

Le cas de Côme est plus parlant, entre rêverie et réalité il sortit :« Ça alors, je ne savais pas que j’avais un sosie en terre cuite ! » fou rire général. Quelques oiseaux marins (avifaune marine) sur la route mais toujours pas de cétacés dans les environs.

Pour avancer dans le voilier sans risquer de tomber, Franck (avec ses talents de bricoleur) installa des cordes pour se maintenir à l’intérieur, Mathilde nomma l’endroit : l’accroboat.

Puis, après 10 heures de route nous arrivions à l’île de Jersey (territoire anglais), tentative d’accostage de l’île mais pas autorisés avec le COVID, totale réussite !!! Amarrage à couple avec un bateau ne voulant pas de nous au départ mais qui nous demanderons des oeufs peu de temps après.

Déjeuner à 16h, poker puis cours de carte de Côme doté d’un compas dans l’oeil ce qui l’empêcha de bien calculer : conversion des heures en kilomètres, 81 kilomètres de différence avec la réalité.

Pour le diner : un bon chili con carne puis au lit !!

Port de St Hélier

Signé NAJM

Mercredi 18 aout 2021

Réveil à l’heure anglaise à 7h30 (8h30) pour naviguer plus haut vers St Catherine, nous avons du passer par le passage de la violet channel entre des cailloux.

Enfin nous apercevons un premier dauphin, mâle solitaire dont l’aileron fut photographié pour pouvoir l’identifier, ouf, il était temps ! Il était gros et imposant, presque à l’étrave.

Peu de temps plus tard, nous apercevons un premier groupe de dauphins, une femelle, son petit et malheureusement le troisième n’a pas pu être identifié, faute de distance, surement pour protéger le nouveau né, nous préférons les laisser tranquilles. En effet le petit semblait être 1,5 à 2 fois plus petit que sa mère soit un jeune de l’année peut-être !

Nous nous posons à l’Est de l’île, ainsi donc à St Catherine sur une bouée, petite pose de trois quarts d’heure puis nous reprenons la route, cette fois vers la terre : Barneville, cependant n’oublions pas les îles écréhous que nous passerons rapidement, juste de quoi profiter du paysage. Gaspard a ensuite eu l’idée de ressortir du fin-fond de son sac, une histoire sur les îles Ecrehou que Raphaël et Najm ont lu à haute voix.

Le temps était très incertain durant un bon moment.

Les côtes commençaient à être bien distincte quand soudain Franck crie : « DAUPHIN ! ».

Il n’en fallait pas plus pour réveiller Gaspard de sa petite sieste et sort en pétard avec un appareil photo en criant « Où ça ! Où ça ! ». Il s’agissait de 5 dauphins subadultes (drôle de situation car nous sommes 5 ados à bord, comme eux, c’était presque notre reflet à l’état naturel, des sosies quoi !). Malgré son réveil récent, notre gourou des dauphins réussi à photographier l’un d’entre eux qui a bondis hors de l’eau !

Gaspard nous a ensuite expliqué que c’était soit pour jouer soit pour exprimer son mécontentement, drôle d’animal !!

Trente minutes plus tard, nous sommes entré dans le port de Barneville où nous sommes mieux accueilli qu’à Jersey, à nous la vie de touristes ! Nous en avons profité pour visiter le petit centre en bord de mer et acheter du pain frais. Gaspard nous a ensuite payé une succulente et goûteuse glace.

Retour au bateau, nous avons réalisé un atelier sur les mammifères marins. Gaspard nous avait demandé les mammifères marins que nous connaissons l’après-midi et nous avons du les replacer sur un arbre phylogénétique pour se rendre compte des liens et différences. Ce fut très intéressant !

Raphaël a préparé le repas du soir : pâtes sauce fromagère accompagnée de sa compotée de carottes et courgettes à la moutarde.

Signé CÔME

Jeudi 19 aout 2021

Raph et Najm se sont levé à 6h30 pour aider Franck à sortir le bateau du port en évitant que les autres se réveillent, les remous les ont tout de même réveillés.

Franck a voulu faire une course avec un autre bateau qui nous dépassait, on l’a perdu à cause de la pluie et du brouillard.

On a aperçu pour la première fois de la journée un grand dauphin passant sous le bateau. On prit le cap vers Chausey et on a pu apercevoir des Guillemots de Troïl pour la 1e fois du séjour.

Après avoir dépassé les îles Chausey, on navigua vers Cancale. malgré la mer agitée, on déjeuna une salade composée par Gaspard.

Lors du repas, des dauphins montrèrent leur frimousse mais on nous n’avons pas pu prendre de photos car ils étaient trop vifs. De plus beaucoup de bateau de pêche aux alentours, peut-être ont-ils eu peur !!

On arriva enfin à Cancale après 11h de navigation. Nous avons fait un mouillage avec vue sur le Mont St Michel.

La navette est venue pour nous ramener sur les côtes, et nous sommes partis à la recherche de coquillage, le grand gagnant : Raph !!!

Franck et Gaspard nous ont payé des crêpes et des boissons… ma foi, bien goûtus.

Nous sommes revenu au bateau, et nous voilà, derrière l’ordinateur à écrire ces quelques lignes, avec nos deux « cuisiniers » du dimanche.

Vendredi 20 aout 2021

Après une bonne grasse matinée, nous sommes retournés sur la côte avec la navette pour faire la vaisselle du petit déjeuner et prendre un café, thé ou chocolat chaud selon les goûts sur une terrasse, merci Gaspard !

Nous sommes ensuite rentrés au bateau pour se préparer au retour à Saint Malo. Il n’y avait quasiment pas de vent aussi nous avons dû faire une grosse partie du retour au moteur.

Franck nous a appris à passer dans un passage compliqué entre les rochers avec le voilier.

En arrivant à Saint Malo nous avons fait un premier arrêt au port des Sablons pour déjeuner en attendant que l’écluse pour accéder au port Vauban s’ouvre. Après avoir mangé une délicieuse salade de quinoa et fait la vaisselle, nous nous positionnons dans une file pour remettre du carburant dans le bateau pour le moteur.

L’attente est longue, très longue et enfin après 40 minutes quelqu’un nous dit qu’il n’y a en fait plus de diesel et que l’on vient d’attendre tout ce temps pour rien !!! Nous repartons le plus vite possible et nous arrivons tout juste à temps pour l’ouverture de l’écluse.

Nous entrons dans le port Vauban, nous trouvons une place assez rapidement, nous allons ensuite tous prendre une douche, un bon goûter puis la préparation de la retransmission et enfin le diner !

Nos partenaires

Voir également