Envoyer à un ami

Suivre le catamaran ATALAYA dans le sud du golfe de Gascogne

La France a une forte responsabilité pour le protection des mammifères marins. En effet, sur 125 espèces connues au monde, les eaux françaises, métropolitaines et ultra marines comptent 71 espèces ; plusieurs sont menacées. D'autres sont encore insuffisamment connues pour que l'on puisse évaluer l'état de santé des populations. OSI-CETIS contribue au suivi de cette mégafaune marine dans les eaux françaises par la mise en oeuvre de plusieurs séjours. Voir descriptif détaillé

Suivre le catamaran ATALAYA dans le sud du golfe de Gascogne

La France a une forte responsabilité pour le protection des mammifères marins. En effet, sur 125 espèces connues au monde, les eaux françaises, métropolitaines et ultra marines comptent 71 espèces ; plusieurs sont menacées. D'autres sont encore insuffisamment connues pour que l'on puisse évaluer l'état de santé des populations. OSI-CETIS contribue au suivi de cette mégafaune marine dans les eaux françaises par la mise en oeuvre de plusieurs séjours. Voir descriptif détaillé

Accueil > Actualités : programme de séjours 2022 > Suivre le catamaran ATALAYA dans le sud du golfe de Gascogne

Sur la façade atlantique, les eaux françaises sont fréquentées par plusieurs dizaines d’espèces de cétacés. D’ailleurs, l’origine du développement économique de tout le pays basque, durant près de 6 siècles, a été la chasse baleinière.
Cette pratique s’est terminée au cours du 17e siècle dans cette région. Aujourd’hui, la France est un des nombreux pays signataires de la Convention internationale pour la protection de ces mammifères marins et a donc troqué le harpon pour les jumelles.
Le sud du Golfe de Gascogne est encore aujourd’hui fréquenté par de nombreuses espèces de cétacés. Cette région présente une variété d’écosystèmes particuliers, les canyons, dont le plus grand est le Gouf de Capbreton.
Mais la connaissance et le suivi de cette biodiversité en cétacés est encore insuffisante.
OSI propose plusieurs séjours pour y contribuer. Pour mieux connaitre les déplacements des différentes populations, il est important de mener des observations sur plusieurs saisons.
Plusieurs séjours se sont déroulés en juillet, au départ d’Hendaye, au sud, et au départ du Finistère, en Bretagne.
Au mois d’aout, la zone Manche ouest, au départ de Saint Malo sera investiguée.

Les intersaisons, en avril et fin septembre sont des périodes importantes pour les observations car les changements des conditions environnementales s’accompagnent de migrations, du sud vers le nord, de l’ouest vers l’est ou vice et versa, de certaines populations, en fonction de la localisation de nourriture, de la température des eaux ou autres facteurs.
N’hésitez pas à venir rejoindre nos équipes pour contribuer à ce programme sur ces périodes clés.

Dans l’attente de vous accueillir sur nos séjours pour suivre les cétacés dans la partie sud du Golfe de Gascogne, vous pouvez suivre les observations réalisées par la catamaran ATALAYA, partenaire de nos séjours :
https://fr-fr.facebook.com/exploreo...

Nos partenaires

Voir également